Monthly Archives: June 2009

Explication des niveaux C.E.C.R.

Cadre européen commun de référence pour les langues (CECR)

Utilisateur expérimenté C2

Peut comprendre sans effort pratiquement tout ce qu’il/elle lit ou entend. Peut restituer faits et arguments de diverses sources écrites et orales en les résumant de façon cohérente. Peut s’exprimer spontanément, très couramment et de façon précise et peut rendre distinctes de fines nuances de sens en rapport avec des sujets complexes.

C1

Peut comprendre une grande gamme de textes longs et exigeants, ainsi que saisir des significations implicites. Peut s’exprimer spontanément et couramment sans trop apparemment devoir chercher ses mots.
Peut utiliser la langue de façon efficace et souple dans sa vie sociale, professionnelle ou académique. Peut s’exprimer sur des sujets complexes de façon claire et bien structurée et manifester son contrôle des outils d’organisation, d’articulation et de cohésion du discours.

Utilisateur indépendant B2

Peut comprendre le contenu essentiel de sujets concrets ou abstraits dans un texte complexe, y compris une discussion technique dans sa spécialité. Peut communiquer avec un degré de spontanéité et d’aisance tel qu’une conversation avec un locuteur natif ne comportant de tension ni pour l’un ni pour l’autre. Peut s’exprimer de façon claire et détaillée sur une grande gamme de sujets, émettre un avis sur un sujet d’actualité et exposer les avantages et les inconvénients de différentes possibilités.

B1

Peut comprendre les points essentiels quand un langage clair et standard est utilisé et s’il s’agit de choses familières dans le travail, à l’école, dans les loisirs, etc.
Peut se débrouiller dans la plupart des situations rencontrées en voyage dans une région où la langue cible est parlée. Peut produire un discours simple et cohérent sur des sujets familiers et dans ses domaines d’intérêt. Peut raconter un événement, une expérience ou un rêve, décrire un espoir ou un but et exposer brièvement des raisons ou explications pour un projet ou une idée.

Utilisateur élémentaire A2
Peut comprendre des phrases isolées et des expressions fréquemment utilisées en relation avec des domaines immédiats de priorité (par exemple, informations personnelles et familiales simples, achats, environnement proche, travail). Peut communiquer lors de tâches simples et habituelles ne demandant qu’un échange d’informations simple et direct sur des sujets familiers et habituels. Peut décrire avec des moyens simples sa formation, son environnement immédiat et évoquer des sujets qui correspondent à des besoins immédiats.
A1

Peut comprendre et utiliser des expressions familières et quotidiennes ainsi que des énoncés très simples qui visent à satisfaire des besoins concrets. Peut se présenter ou présenter quelqu’un et poser à une personne des questions la concernant – par exemple, sur son lieu d’habitation, ses relations, ce qui lui appartient, etc. – et peut répondre au même type de questions. Peut communiquer de façon simple si l’interlocuteur parle lentement et distinctement et se montre coopératif.

Note du 22 juin 2009

Un article de WikiFle.

  • Des cahiers de vacances gratuits sur Internet : Cet été, cours de vacances gratuits pour tous les élèves, du cours préparatoire au lycée ! Ce n’est pas une mesure anticrise de la Caisse d’allocations familiales ni un coup de pouce pour les établissements défavorisés, mais la décision du Centre national d’enseignement à distance (CNED), de mettre à la disposition des familles les 3 500 pages de ses très sérieux cours d’été sur Internet. Le Monde
  • Les Rosbifs, c’est pas des cakes : Ça a dû vous arriver à vous aussi. Comme on vous sait curieux de tout ce qui se mange, on vous ramène du bout du monde ou d’une proche campagne une curiosité qui vous laisse discrètement dubitatif sur son utilisation en cuisine. On se souvient ainsi, il y a quelques années, de notre premier contact – plutôt franc et viril – avec un étrange tube de condiment couleur vert Stabilo venu du Japon : c’était le wasabi qu’on ne s’étonne plus de voir aujourd’hui aux côtés de sushis et sashimis. On se rappelle encore aussi la découverte des Numi Basra (1) rapportés d’Al Chorja, le marché aux épices de Bagdad. A quoi pouvaient bien servir ces petits citrons séchés durs comme la coque d’une noix si ce n’était en infusion ? Comme souvent en cuisine, c’est le partage des savoirs, l’amitié, la complicité qui nous apprit à sublimer le divin parfum du Numi Basra dans le bouillon d’un ragoût de mouton. Libération
  • Avec armes et bocage : L’épopée du débarquement de Normandie est bien connue, immortalisée par des films tels le Jour le plus long ou Il faut sauver le soldat Ryan.Overlord fut incontestablement la plus grande opération aéronavale de la Seconde Guerre mondiale, aussi spectaculaire que relativement peu meurtrière. Le soir même, toutes les plages étaient conquises. Dès le 24 août, les Alliés arrivaient dans Paris en liesse. Mais, entre ces deux moments légendaires de la geste de la Libération, il y eut la bataille de Normandie : un carnage, y compris pour les populations civiles, et presque oublié. Libération
  • La banalisation de l'”autophobie” : Les pourfendeurs de l’automobile n’ont jamais baissé pavillon. A l’aube du XXe siècle, ils la qualifiaient de “délire homicide et démoniaque”. Dans les années 1960, elle leur apparaissait sous les traits d’un “gros cafard aux yeux fixes”. Pour eux, désormais, il s’agit d’un “fléau de civilisation”, responsable de l’anarchie urbaine, d’une hécatombe routière, du dérèglement climatique, mais aussi d’un individualisme forcené, fossoyeur du lien social. “Un engin de mort qui asphyxie”, selon la définition donnée par le député Verts Yves Cochet dans l’hebdomadaire VSD. Le Monde
  • Avec les premières chaleurs, il est urgent de boire… de l’eau : Qu’ils soient de haut niveau ou du dimanche, les sportifs sont finalement logés à la même enseigne. Le tire-au-flanc, vautré sur son canapé, avalant les litres de bière comme d’autres avalent les kilomètres, a ceci de commun avec un Lionel Messi, un Roger Federer ou un Usain Bolt que l’eau est un élément indispensable au bon fonctionnement de son organisme. Svelte et musclé ou ventripotent, le corps humain est de toute façon constitué à 60 % d’eau. Le Monde
  • La crise freine l’engouement des Français pour le bricolage : Si vous êtes un père “tendance”, vous aurez sans doute peu de chance de recevoir, dimanche 21 juin, une perceuse ou une scie sauteuse pour la traditionnelle Fête des pères. “Ce n’est plus dans l’air du temps”, confirme Robert Rochefort, président du Centre de recherche pour l’étude et l’observation des conditions de vie (Crédoc). Le Monde